JE DECOUVRE VALMORELJE PREPARE MON SEJOURJE SUIS À VALMORELEN DIRECT
FR

Cet été, exit les pics de pollution, vive les belles balades en amoureux et les randonnées qui nous font vibrer. Envie de grimper ? On suit le guide !

  1. Accueil
  2. EN DIRECT
  3. LE MAG'
Doucy, Valmorel Village
13 07
Cet été, exit les pics de pollution, vive les belles balades en amoureux et les randonnées qui nous font vibrer. Envie de grimper ? On suit le guide !

Ce n’est un secret pour personne, mais en montagne, la météo peut se montrer parfois capricieuse. Si celle-ci est au beau fixe, ou au moins accommodante, on se rappellera ce dicton : « la vie appartient à ceux qui se lèvent tôt ». Il prend ici tout son sens. En partant aux aurores, on profite ainsi de la fraîcheur matinale et on s’assure d’avoir pour le retour une marge de sécurité, nécessaire au regard de la nuit tombante et des orages plus fréquents l’après-midi. 

 

On prépare son itinéraire 

Que ce soit au bureau des guides, ou en téléchargement sur le site de Valmorel , on prépare son parcours en amont, et on étudie un tant soit peu le chemin visé. En complément d’une carte et d’une boussole, on peut aussi se munir d’un topo-guide. Très détaillés, ils fournissent des indications très utiles. On peut se la jouer à l’ancienne jusqu’au bout bien entendu, mais on peut aussi profiter des joies de son smartphone, en téléchargeant une appli gratuite de géolocalisation, qui vous permettra de sécuriser au maximum votre périple. Autre information à prendre en compte : le temps, la difficulté et le dénivelé. Si vous partez en groupe, il est en effet important de choisir un circuit adapté aux capacités de chacun. Le cas échéant, c’est un autre type de cauchemar qui vous attend. ;-) LE BON PLAN : En collaboration avec Sylvain Jugand, le Club Med propose cet été une expérience rando exclusive. Le concept : une appli mobile qui propose une navigation GPS fiable sur les sentiers, même hors couverture réseau, et qui propose un contenu interactif, qui se déclenche à l’approche des points d’intérêts. 

 

On ne chipote pas sur la tenue   

Au même titre que la météo, les températures peuvent se montrer changeantes ! Il est conseillé de prévoir les fameuses trois couches de vêtements, un coupe-vent imperméable, et on n’hésite pas à mettre dans son sac un t-shirt de rechange. Avec la transpiration, les chauds et froids sont fréquents. Mais le plus important, ce sont les chaussures. On les choisit solides, aérées et imperméables.  De l’autre côté, on n’oublie pas non plus que les rayons du soleil en altitude sont beaucoup plus violents. Chapeau, lunettes et crème solaire sont donc de rigueur, surtout pour les enfants. 

 

On remplit son sac à dos

Et on commence avec une petite trousse de secours ! Pas d’affolement non plus, mieux vaut prévenir que guérir, mais toutefois, on n’omet pas les pansements anti-ampoule, quelques comprimés de cortisone (si vous avez des restes de votre dernière otite), le tout accompagné d’une couverture de survie. Dans les indispensables, une lampe frontale est idéale, elle vous permettra de savoir où vous posez les pieds au cas où vous seriez rattrapé par la nuit. De la nourriture oui, mais surtout des coupe-faim, comme des barres de céréales. En cas de fringale, vous allez adorer. Autre incontournable : un petit couteau multifonctions, qui s’avérera pratique pour les pique-niques en pleine nature. Autre accessoire utile : un petit paquet de mouchoirs qui pourra toujours dépanner ! LE BON PLAN : On glisse un sifflet dans la poche avant de son sac pour signaler sa présence en cas de problème. Vous pouvez aussi essayer le trombone (mais vous l’avez compris, c’est moins pratique ;-)  

 

On s’hydrate à fond 

Ne faites surtout pas l’erreur (des grands débutants), de partir avec une demi-bouteille d’eau par souci de légèreté dans votre sac à dos. Il est indispensable, voire capital de boire de petites quantités d’eau régulièrement, autant par temps couvert qu’ensoleillé. Côté boisson, il vaut mieux prévoir plus que pas assez. Une déshydratation peut avoir des conséquences tristement sérieuses. LE BON PLAN : Pour le côté pratique, on fait l’acquisition d’un « Camelback », un sac d’hydratation qui rend plus confortable et aisée la prise d’eau régulière. 

 

Et bien entendu… 

On prend son téléphone avec une recharge indépendante, ses papiers d’identité, et on informe toujours quelqu'un (son pote, sa femme, sa maîtresse, sa copine, mais pas son chien, on a constaté que cela ne servait à rien), de l’endroit et du jour où l’on part ! Le guide du castor junior est à présent terminé, vous êtes prêt à tenter l’expérience. N’oubliez donc pas votre appareil photo, car notre compte Instagram @valmo_officiel les attend avec impatience (et nous aussi ;-) Enjoy !   

 

Anne-So et Lola 

Appuyez sur Entrée pour valider