JE DECOUVRE VALMORELJE PREPARE MON SEJOURJE SUIS À VALMORELEN DIRECT
FR
Ouverture du domaine du 23/12/17 AU 15/04/18
Météo & neige
du grand domaine
 

Pour un bronzage optimal à la montagne…

  1. Accueil
  2. EN DIRECT
  3. LE MAG'
Celliers, Doucy, Nâves, Valmorel Village
09 08

Et non, il n’y a pas qu’à la plage que l’on peut peaufiner son bronzage ! Hiver comme été, la montagne fait partie des destinations les plus exposées, et pour cause : la quantité d’UV augmente de 4% tous les 300 mètres. Donc à 2500 mètres, même si le phénomène de réverbération de la neige est réduit à cette époque, le résultat dépasse largement celui d’une plage. Conclusion : on suit à la lettre les conseils de Dominique Denjean-Hassler, Dermatologue. Objectif : protéger son capital soleil et afficher un teint parfaitement hâlé à la rentrée.  

 

par Anne-Sophie Secondi

 

PRESERVER SON CAPITAL SOLEIL 

C’est inscrit dans nos gènes : dès la naissance, et en fonction de notre type de peau, nous sommes dotés d’un capital soleil qui nous permet de nous protéger contre les effets néfastes des UV. La mauvaise nouvelle dans tout cela, c’est que les expositions au soleil étant plus nombreuses avant l’âge de 18 ans, on consommerait entre 60 et 80% de notre capital. « Ce dernier s’épuise en effet au fil des expositions et n’est malheureusement pas renouvelable, confirme Dominique Denjean-Hassler, Dermatologue. La conséquence ? Les risques de cancers de la peau et de vieillissement cutané augmentent. Protéger sa peau, hiver comme en été, et particulièrement à la montagne où la réverbération est encore de 80% au printemps, est donc essentiel. » Bien évidemment, pas de panique non plus, il suffit simplement d’adopter quelques bons gestes. 

 

ADOPTER LES BONS GESTES

Pour Dominique Denjean-Hassler, « le premier bon geste reste l’application d’une crème indice 50+ toutes les 2 heures. Contre toute idée reçue, les indices 50 n’empêchent pas le bronzage, c’est bien pour cela qu’il faut les renouveler ! L’indice représente quant à lui un temps de protection, rien de plus : un indice 10 par exemple, ne protège pas plus de 10 minutes. Autre paramètre : vérifier sa résistance à l’eau et à la sueur. Il est indispensable de choisir un produit avec une bonne rémanence et bien sûr, de l’adapter à son type de peau. Quant aux peaux noires, même si le risque de mélanome est moindre, il existe. Ce sont d’ailleurs des peaux qui tachent beaucoup au soleil. » A côté de cela, que ce soit en randonnée, sur un cours de tennis ou un transat au bord d’une piscine, dès qu’il y a soleil + altitude, « on portera un chapeau ou une casquette avec des lunettes très protectrices, car la rétine peut être brulée par les rayons solaires. » Le must ? En étant au premier plan, les lèvres sont très sujettes aux taches. On les chouchoute donc, en appliquant un baume SPF 15 avant toute exposition. 

 

PROTEGER LES ENFANTS

« La peau des enfants, et notamment des bébés de 0 à 3 ans, étant tout particulièrement blanche et fragile, il ne faut pas hésiter à les protéger avec une crème adaptée, un chapeau et des vêtements légers », conseille Dominique Denjean-Hassler. Le must ? On joue la carte de la sérénité en optant pour des vêtements anti UV. 

Appuyez sur Entrée pour valider